L’énergie qu’est-ce que c’est ?

L’énergie intérieure :

Sugano Shihan : « c’est un réservoir de ressources dans lequel vous pouvez puiser lorsque vous avez besoin de faire des efforts (mentaux, émotionnels, ou physiques).
C’est la combinaison de multiples aspects (physiologiques, émotionnels, neurologiques) du fonctionnement humain qui crée une sensation de relaxation, de force et de puissance personnelle.»

Son mode d’expression : l’action. C’est dans la dynamique comportementale qu’elle s’extériorise, avec la détermination, la ténacité et la persévérance.

Sa source : la motivation, qui elle-même est nourrie par les valeurs (personnelles, sociales ou de groupe) et par l’ambition.

Alors comment gagner en énergie ?

Eviter les pertes d’énergie et savoir comment gagner en énergie.

Le premier point : repérer les fuites d’énergie, mettre en évidence et comprendre toutes ces pertes d’énergie. Ce n’est pas la peine de tout faire pour en récupérer si elle doit être gâcher ou partir en fumée ! Notre énergie se perd souvent dans le tourbillon de nos vies. C’est comme si elle s’évaporait, se délitait…

Alors : Qu’est-ce qui me fait perdre de l’énergie ? Qu’est-ce qui est énergivore pour moi ?

Il existe des facteurs externes et internes aux pertes d’énergie :
d
> L’influence et le rôle de l’environnement :

Notre lieu de vie est-il approprié ? Est-ce vraiment un lieu de repos ? Est-ce qu’il y a des aspects qui sont énergivores pour nous ? (Lieu trop bruyant, conflit avec le voisin, maison inadaptée au mode de vie ou à sa famille…

Notre travail est-il épanouissant pour nous ? Le rythme, les collègues, le lieu, ce que j’y fais …

Notre groupe social, nos amis, nos engagements …Est-ce qu’ils correspondent à nos attentes, est-ce que les relations et les échanges sont fluides et détendues ?

Notre famille a-t-elle des exigences particulières ? Est-ce qu’il existe des vieux dossiers non traités ? Des conflits non réglés et encore douloureux ?

Avons-nous une bonne hygiène de vie ? (rythme de sommeil, bonne alimentation…)

> L’influence de nos pensées :

Nous ne sommes pas tout le temps notre meilleur ami…Nous nous auto-sabotons par manque de confiance, mauvaise image de soi, maitrise excessive …Le discours intérieur peut revenir en boucle automatique et nous limiter dans nos actions. Les croyances limitantes, l’anxiété et le stress nous mettent dans un état de lutte intérieure épuisant.

Ces fuites d’énergie sont souvent tellement ancrées que nous ne nous en apercevons pas. Pour en prendre conscience, des questions simples peuvent nous aider à repérer les pensées parasites :

– Qu’est-ce qui me coute de l’énergie ?

– Où est-ce que je dépense beaucoup d’énergie inutilement ?

– Qu’est-ce qui me tracasse ?

– Est-ce justifié que cela prenne autant de place ?

– Qu’est-ce qui me gêne dans telle situation ou relation ?

– Quelle situation, personne, lieu, ambiance absorbe mon énergie ?

Le deuxième point : bien se connaître pour repérer qu’est-ce qui nous met en énergie et comment se ressourcer.

> Réfléchir sur nos valeurs ressources et connaître nos réelles motivations dans la vie sont deux points essentiels pour nourrir notre énergie. Nos valeurs dictent notre ligne de conduite.C’est parce que nous souhaitons les respecter, être au plus proche d’elles que notre motivation et notre ambition sont engagées. Le besoin de la réalisation de soi, de notre propre accomplissement vient chercher la quintessence de notre énergie ,une énergie extrêmement intime.

L’énergie sert alors une dynamique comportementale pour atteindre un objectif. Savoir où nous devons aller, vers quoi nous aspirons sont des notions aussi indispensables. Objectif = savoir où on va et pourquoi.

Valeurs, volonté et ambition nourrissent la motivation.

Voici un outil pour connaître nos valeurs-phare

> Comment se ressourcer ?

A ce niveau aussi il est important d’apprendre à se connaître et repérer quelles actions sont bénéfiques pour soi pour retrouver de l’énergie.

Qu’est-ce qui me met en forme ?

La relaxation, la méditation et toutes les pratiques de prise de conscience corporelle (yoga, qi gong, méditation de peine conscience, cohérence cardiaque…) permettent une concentration mentale et un vrai relâchement des tensions.

Chacun à ses propres centres d’intérêt ludiques, distrayants, passionnants qui permettent de se ressourcer, de faire le vide, de penser à autre chose, de mettre de la distance avec les contrariétés : sport, balades, musique, chant, peinture, cuisine, sorties entre amis… Lister ce qui nous fait du bien et prendre ce temps là pour soi, créer cet espace ressource en énergie.

Avoir la capacité de se ressourcer est aussi une clef dans la gestion de l’énergie.

En résumé, la gestion de l’énergie intérieure passe par 4 sésames :

– Prendre conscience des fuites d’énergie.

– Connaître nos valeurs-phare.

– Fixer nos ambitions et aller vers notre accomplissement.

– Connaître nos espaces ressources.