Savoir poser un objectif, dans le travail, le sport ou sa vie personnelle

Pour réussir à atteindre nos objectifs, il est primordial de les poser d’une certaine façon.

Poser un objectif = l’énoncer avec les bons mots + la bonne manière.

Je trouve essentiel de clarifier cette notion de formulation d’objectif car toute la suite va en découler : mise en place des actions, respect des délais, constance dans la motivation, concentration dans le travail à réaliser…

Souvent mal posés les objectifs ne sont pas atteints et généralement de façon incompréhensible ! On se dit « mais pourtant je le voulais vraiment ! » Oui le vouloir est fondamental mais ce n’est pas suffisant !

Prendre le temps de poser un objectif assure sa réussite.

Alors comment faire ?

– Il doit répondre à 5 critères :

  1. Être affirmé de façon positive.
  2. Ne dépendre que de soi.
  3. Être contextualiser.
  4. Être évaluable.
  5. Être écologique.

– Et il doit valider 4 croyances :

  1. Est-ce que je le désire ?
  2. Est-ce que c’est possible ? Est-ce qu’il est atteignable ?
  3. Est-ce que j’en suis capable ?
  4. Est-ce que je le mérite ?

Je vous explique plus en détail ces 9 points essentiels :

Affirmer de façon positive

La phrase énonçant l’objectif doit être de style affirmatif. Pas de négation dans la formulation et utiliser une orientation « aller vers » plutôt qu’« éviter de ».

Exemple : « je ne veux pas être intimidé lorsque je parle en public » —> « je veux parler en public avec aisance ».

« Je veux arrêter de fumer » (éviter de) —> « je veux avoir une bonne santé » (aller vers).

Le choix des mots est important aussi, il faut qu’ils soient porteurs pour vous, qu’ils sous-entendent des critères et des valeurs motivantes (bonne santé = dynamisme, énergie, vitalité, capacité …/ aisance= détente, joie, facilité, naturel).

Les mots utilisés ont une représentation sensorielle personnelle unique. Si je parle de confiance, certains vont la ressentir comme une grande stabilité, d’autres auront l’image d’une montagne, l’odeur d’un parfum ou une expérience de vie plus complexe …

Donc tant qu’à faire, autant utiliser des mots qui ont un sens fort et influent positivement pour nous.

Ne dépendre que de soi

Vous devez être l’unique responsable de votre objectif ! Vous êtes le seul à détenir les clefs de votre réussite.

Prenons un exemple : « je veux être le meilleur à cette compétition » ou « je veux finir premier ». Cela dépend de votre performance mais aussi de celle des autres. Donc l’objectif reste aléatoire et non maitrisable. A la place une formulation comme : « Pour cette compétition, je veux être plus performant que la dernière fois (courir plus vite, marquer plus de buts, de points…) » ou « je veux obtenir le meilleur classement que je puisse avoir à cette épreuve ».

Il faut rechercher une comparaison moi /moi et non moi/autre(s). Cela permet aussi de travailler « l’après épreuve », de mettre en place nos axes de progressions et une réelle dynamique dans notre développement personnel.

Être contextualisé

L’objectif doit appartenir à un contexte précis : Où ? Quand ? Avec qui ? …

Plus il y a de détails dans la représentation sensorielle (je vois, j’entends, je sens qu’à ce moment spécifique…) plus le contexte est explicite : Il n’y a pas de doute, c’est à ce moment-là que j’atteindrai mon but. La question à se poser : « A quel moment je saurai que j’ai atteint mon objectif ? ».

Vous l’aurez compris, les généralisations n’ont pas leur place lorsqu’on formule un objectif.

Exemple d’une généralisation : « Je veux être plus fort » Où ? Quand ? Avec qui ? Quand tu fais quoi ? Plus fort que quoi ? Plus fort que qui ? …

Être évaluable

Nous devons pouvoir évaluer si nous nous rapprochons de notre objectif ou si nous nous en éloignons. Les différentes étapes doivent donc être définies et claires. Une grille ou échelle d’évaluation est nécessaire pour savoir où nous en sommes.

 

Être écologique

Atteindre notre objectif doit être bénéfique pour tout notre être, dans le respect et la bienveillance. Notre sphère psychique ou environnementale ou affective ne doit pas en subir des conséquences négatives. Les comportements qu’il va engendrer doivent eux aussi être avantageux pour nous. Il y a peut-être des inconvénients à atteindre l’objectif ? Quels sont-ils ? Prenez le temps de les explorer. Réussir à atteindre mon but doit me donner un bénéfice global.

Après avoir vérifié ces 5 critères, nous allons explorer les croyances liées à l’objectif. La série de question est simple et rapide. Cela permet d’expertiser le sens de cet objectif pour nous. Nous répondons sur une échelle d’évaluation de 1 à 5 (1= pas du tout / 5 = absolument).

Est-ce que je le désire ?

Cela parait simplet comme question, mais il est primordial de le confirmer !

Est-ce que c’est possible ? Est-ce qu’il est atteignable ?

L’objectif doit être réaliste et réalisable.

Est-ce que j’en suis capable ?

Sous-entendu est-ce que j’ai suffisamment confiance en moi pour réussir ? Et est-ce que j’en ai les capacités ?

Est-ce que je le mérite ?

Est-ce que c’est ma place ?

Sous-entendu est-ce que je suis légitime ?

Cette dernière série de questions permet de mettre à jour des croyances limitantes, des espaces de doutes ou d’anxiété en nous, de la démotivation, des contraintes et des obstacles internes, un manque de confiance ou de légitimité, une image de soi négative ou une estime de soi confuse.

La lumière sur ces croyances donne accès à plus de profondeur, plus de raison d’être de l’objectif. C’est déjà une très belle avancée de prendre conscience et de verbaliser ces blocages. Pour aller plus loin, Il est souvent nécessaire de les travailler en entretien de coaching ou avec des exercices de PNL.

Pour finir je vous propose de télécharger cette petite fiche récapitulative afin de vérifier si votre objectif est bien formulé.

 

Téléchargez maintenant l’outil PDF pour poser votre objectif


La pensée alliée audacieusement à un but ambitieux
devient une force créatrice.

James Allen

 

Petit rappel : un objectif qu’est-ce que c’est ? 

« But, résultat vers lequel tend l’action de quelqu’un, d’un groupe » (Larousse).

L’objectif, c’est un état désiré.